Actualités

Statines : quel rapport bénéfice / risque ?


cachets medicament statine

Les statines, famille de médicament anti cholestérol, sont les molécules les plus prescrites au monde. Leurs bénéfices pour la prévention primaire ou secondaire des maladies cardio-vasculaires sont avérés. Pour autant, les effets secondaires de ces médicaments font l’objet de réserves selon plusieurs études.

Des effets contre la dépression

La plus récente des études sur les statines, parue le 21 février dans The journal of Clinical Psychiatry, fait le lien entre la prise de cette famille de molécules et la diminution du risque de dépression. L’étude s’est déroulée en Californie durant 6 ans sur 965 sujets atteints de cardiopathie. Parmi eux, 65% prenaient des statines dans le cadre de leur traitement. Chaque année, un bilan psychologique était auto réalisé par les patients à l’aide d’un questionnaire sur la fatigue, la morosité et les pensées suicidaires.

Au terme des 6 années, 28% des patients sous statines ont finalement eu au moins un épisode dépressif mineur ou plus grave, contre 40% des non-utilisateurs. En outre, chez les 776 patients ne présentant pas de symptômes dépressifs au début de l’étude, le risque de dépression a diminué de 38% en cas de prise de sta­tines par rapport à ceux qui n’étaient pas dépressifs au départ et n’en prenaient pas.

Bénéfiques pour d’autres pathologies ?

Les statines ont déjà des effets supposés en dehors du traitement de l’hypercholestérolémie.  Elles seraient favorables à la réduction de la maladie de Parkinson (selon une étude de la revue Archives of neurology – mars 2012), préviendraient les fractures du col du fémur (Archives of  internal médecine – mars 2002) et retarderaient même l’apparition de certains cancers dont le plus répandu, le cancer du côlon, selon un ensemble d’études présentées lors du 41ème congrès de l’American Society of Oncology en mai 2005. Même si ces résultats sont encourageants, les avis des professionnels restent mitigés car la liste des effets secondaires négatifs s’allonge également.

Mise en garde des autorités américaines

En effet, l’autorité sanitaire américaine, la FDA (Food and Drug Administration), vient d’annoncer de nouvelles recommandations devant être portées à la connaissance des patients dans les notices d’utilisation. La FDA rapporte de nouveaux effets indésirables : troubles cognitifs, hyperglycémie, interaction médicamenteuse avec la lovastatine.

Si la prudence reste de mise, le rapport bénéfice/risque est malgré tout favorable pour les patients atteints d’hypercholestérolémie, dans l’attente d’autres études, à plus grande échelle, pour confirmer ou infirmer les effets secondaires bénéfiques des statines.

Cet article sur les statines fait partie de notre dossier sur les maladies cardio-vasculaires.
Les maladies cardio-vasculaires, une affaire de comportement ?
Et si, du cholestérol, vous ne saviez rien ? 1re partie – 2e partie  – 3e partie – 4e partie – 5e partie

Articles similaires