Alimentation

Boissons énergisantes : attention danger ?

femme qui boit une boisson energisante après le sport

Des produits nouveaux sous surveillance

Redbull, Dark Dog, Monster Energy… Aujourd’hui 16 marques se partagent le marché des boissons énergisantes en France. Ce terme, qui n’est pas encadré par la réglementation, désigne des boissons dont l’objectif est de donner un regain d’énergie au consommateur en stimulant le système nerveux avec une  combinaison de différents ingrédients : caféine, taurine, guarana, vitamine B, ginseng…

Souvent associées aux sports extrêmes grâce à des stratégies de communication ciblées, les boissons énergisantes ne sont pourtant pas conseillées dans le cadre de la pratique d’une activité physique. En effet, elles n’augmentent pas les performances sportives et favorisent la déshydratation.

La France est l’un des derniers pays à avoir accepté la commercialisation de ces boissons après avoir reçu le feu vert du Ministère de l’Economie en 2008 au détriment du Ministère de la Santé qui prônait alors le principe de précaution.

Quatre années plus tard, les boissons énergisantes sont au cœur de l’actualité.

Mise en garde des autorités

Les plus fervents consommateurs de boissons énergisantes sont les jeunes de moins de 35 ans. 27% d’entre eux les associent avec de l’alcool lors de soirées. Un mélange pourtant dangereux, les effets indésirables supposés sont nombreux : problèmes d’ordre cardiologiques (tachycardie, brachycardie, voire crise cardiaque), neurologiques (crise d’épilepsie, vertiges, accident vasculaire cérébral) et troubles du comportement (angoisse, confusion, agitation).

Le ministère de la Santé déconseille l’usage de boissons énergisantes aux femmes enceintes, aux sportifs et aux enfants et recommande de ne pas associer ces boissons à de l’alcool, des substances ou médicaments ayant une action sur le système nerveux central ou un effet neurologique.

Pour cause, celles-ci aggraveraient les conduites à risque et faciliteraient la dépendance à l’alcool. Sous surveillance depuis 2008 à la demande du Ministère de la Santé, les boissons énergisantes sont sous la coupe du dispositif Nutrivigilance de l’Institut de Veille Sanitaire. Jusqu’à présent, six cas inquiétants ont été signalés : deux crises cardiaques mortelles, une crise d’épilepsie, une insuffisance rénale aigüe et des troubles neurologiques et psychiatriques. Les effets nocifs sont donc présents, il s’agit maintenant de mener des évaluations plus approfondies pour prouver des éventuelles relations de cause à effet. Ce n’est pas la substance qui est en cause dans ces cas mais la dose administrée.

En attendant de nouvelles études sur les dangers des boissons énergisantes, il est conseillé de ne pas en consommer plus de deux canettes par jour et d’éviter les mélanges notamment avec de l’alcool.

Articles similaires