Grossesse

Choisir sa contraception 3/3

Pour clôturer le dossier « Choisir sa contraception », nous abordons les méthodes contraceptives mécaniques locales dites « barrière ».

Préservatif masculin

Facile d’accès, c’est le moyen de contraception le plus courant chez les jeunes : 87% en ont utilisé lors de leur premier rapport sexuel. Il empêche le passage des spermatozoïdes et donc la fécondation.

Il en existe de multiples variétés et tailles disponibles en pharmacie, dans des distributeurs ou grandes surfaces. En cas d’allergie au latex, il est possible d’utiliser des préservatifs en polyuréthane qui ne provoquent pas de gêne. Sans prescription médicale et à partir de 20 centimes l’unité, l’assurance maladie ne les rembourse pas.

Avec le préservatif féminin, c’est la seule méthode contraceptive qui protège des infections sexuellement transmissibles et du VIH.

preservatif masculin

Préservatif féminin

Moins courant que le préservatif masculin, il se présente sous forme de gaine munie d’un anneau souple. Il se place dans le vagin et peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport.

Ce préservatif est plus cher que le préservatif masculin : 8,70 euros la boîte de 3 en pharmacie, non pris en charge par la sécurité sociale.

Cape cervicale & diaphragme

Le diaphragme se présente sous la forme d’une membrane en silicone ronde et concave sur ressort circulaire. La cape cervicale a une forme de capuchon et fonctionne sur le même principe. Ces dispositifs doivent être placés en avance dans le vagin pour recouvrir le col de l’utérus, ils agissent donc en obstacle mécanique pour empêcher les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule. L’utilisation de spermicides en complément est fortement conseillée pour augmenter l’efficacité de ces méthodes contraceptives. On dénombre plusieurs avantages à ces dispositifs : il n’y a pas de contre-indication médicale et ils sont réutilisables et réversibles immédiatement. Cependant, pour les utiliser, il faut bien connaître son corps et apprendre à les placer avec un médecin ou une sage-femme car les manipulations (placement, retrait) sont délicates.

Le coût d’un diaphragme est d’environ 33 euros pour un modèle en latex et 42 euros en silicone. Il est remboursé sur la base de 3,14 euros. On le trouve en pharmacie après consultation avec un médecin, un gynécologue ou une sage-femme. La cape cervicale n’est pas remboursée, elle coûte environ 52 euros.

cape cervicale

Spermicides

Ce sont des substances qui inactivent et détruisent les spermatozoïdes. Elles peuvent prendre différentes formes : ovule, crème ou éponge. Leur efficacité est très aléatoire, mieux vaut les utiliser en complément d’une méthode mécanique pour avoir une double protection. Les spermicides peuvent être obtenus sans ordonnance en pharmacie, selon le type, ils coûtent entre 7 et 16 euros.

Les méthodes dites « naturelles » visant à identifier la période d’ovulation (Ogino, Billings, températures) n’ont volontairement pas été évoquées dans ce dossier car elles sont jugées trop aléatoires (jusqu’à 20 % d’échec).

Il existe pour les couples une multitude de solutions contraceptives qui s’adaptent à toutes les situations. L’important est de prendre en compte l’ensemble des facteurs (antécédents médicaux, caractères, vie sentimentale) pour faire un choix en connaissance de cause. Toutefois, lors d’une mauvaise utilisation ou dans des cas rares, un risque de grossesse peut apparaître : consultez un médecin au plus vite et utilisez une méthode contraceptive d’urgence (pilule du lendemain de manière exceptionnelle ou dispositif intra utérin en cuivre). En cas de doutes ou de questions, n’hésitez pas à consulter un médecin qui pourra vous apporter des réponses fiables.

Articles similaires