Pathologies

L’ivabradine, nouvelle thérapie cardio-vasculaire?

Il y a près de 10 ans, l’Assurance Maladie recommandait entre autres, dans sa loi de santé publique, la réduction de la mortalité des personnes atteintes d’insuffisance cardiaque. En 2013, on est encore loin du compte. Peut-être un espoir avec l’ivabradine, médicament innovant dans ce domaine ?

À lire sur le même sujet :
Les maladies cardio-vasculaires, une affaire de comportement ?
Et si, du cholestérol, vous ne saviez rien ? 1re partie  2e partie  3e partie  4e partie  5e partie

Insuffisance cardiaque

L’entreprise californienne de biotechnologie de pointe Amgen vient d’obtenir pour les États-Unis les droits de commercialisation de l’ivabradine, une molécule destinée à soigner l’insuffisance cardiaque chronique et l’angor stable chez les patients à fréquence cardiaque élevée.

L’ivabradine, médicament issu de la recherche Servier, est déjà prescrit en Europe et monde (hors USA) pour traiter l’insuffisance cardiaque chronique systolique et l’angor stable.

Un axe de recherche innovant et un espoir pour les patients insuffisants cardiaques

À ce jour, il n’existait pas d’autre option médicamenteuse pour les patients ne répondant pas aux traitements actuellement disponibles en cas d’insuffisance cardiaque. Avec l’ivabradine, Amgen offre ainsi une alternative à tous ceux qui souffrent de fréquence cardiaque élevée.

Une étude* comparant cette molécule avec la digoxine indique une diminution de la morbi-mortalité des insuffisants cardiaques, avec réduction de leur fréquence cardiaque. On note également une baisse des hospitalisations associées.

Un second espoir dans le traitement de l’insuffisance cardiaque

Amgen, qui s’est spécialisé dans la production de médicaments innovants, a également reçu une option exclusive pour développer et commercialiser une molécule expérimentale de son partenaire, S38844. Actuellement en cours d’étude, cette molécule vise le traitement de l’insuffisance cardiaque.

De son côté, le laboratoire Servier a obtenu les droits de commercialiser omecamtiv mecarbil en Europe. Omecamtiv mecarbil est un activateur de la myosine (protéine) cardiaque, actuellement à l’essai dans le cadre du traitement de l’insuffisance cardiaque chez les patients présentant une dysfonction systolique. Celle-ci survient lorsque le cœur ne peut pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins de l’organisme en oxygène et nutriments.

Ces accords prometteurs ont sans doute de quoi réjouir les insuffisants cardiaques et leur entourage.

Sonia Kaloustian

Sources
*Etude SHIFT – Ahmed A. Digoxin Reduces 30-Day All-Cause Hospital Admission in Ambulatory Older Patients with Chronic Heart Failure and Reduce Ejection Fraction. Congrès de l’ACC. Session Late Breaking Trials 5. San Francisco le 11 mars 2013
http://www.amgen.com/media/media_pr_detail.jsp?releaseID=1836155

Articles similaires