Quotidien

La cigarette électronique à l’étude : premiers résultats 2/2

Une étude menée pendant deux ans montre que, si la cigarette électronique n’est pas un moyen infaillible pour arrêter de fumer, elle offre néanmoins des perspectives intéressantes pour ceux qui ont tenté d’autres méthodes avec plus ou moins de bonheur. D’autres investigations seront sans doute nécessaires pour lui donner sa vraie place.
Cigarette électroniqueCet article fait suite à la première partie présentant une étude menée entre septembre 2011 et juillet 2013. L’objectif de cette étude était de vérifier si l’utilisation de la cigarette électronique est plus efficace que les patches de nicotine pour aider les fumeurs à lutter contre leur addiction au tabac et à parvenir au sevrage complet.

La cigarette électronique, une efficacité modérée mais réelle pour s’arrêter de fumer
Les auteurs de l’étude concluent à une efficacité modérée des cigarettes électroniques avec ou sans nicotine dans l’aide au sevrage définitif du tabac. Notons que ce résultat est globalement comparable à celui des patches de nicotine, voire meilleur, même si les différences constatées ne sont pas statistiquement significatives. La tolérance est bonne et comparable entre les 3 groupes.

Les réalisateurs de l’étude avaient défini le critère de réussite/d’échec suivant : les personnes qui n’ont pas réussi à arrêter totalement de fumer lors du contrôle à 6 mois sont considérées comme ayant échoué à atteindre l’objectif de sevrage. Chez toutes ces personnes, il existe malgré tout des aspects positifs de la cigarette électronique, à savoir :

– les utilisateurs de cigarette électronique avec nicotine ont réussi à réduire significativement leur consommation de tabac par rapport aux deux autres groupes. Près de 60 % d’entre eux ont diminué de moitié leur consommation de tabac ;
– dans le groupe qui a reçu les patches de nicotine, 41 % seulement ont diminué leur consommation de tabac de moitié ;
– enfin, 90 % des personnes qui ont utilisé la cigarette électronique, avec ou sans nicotine, ont indiqué qu’ils recommanderaient cette méthode de sevrage à un ami qui souhaiterait arrêter de fumer, alors que seulement 56 % des utilisateurs de patches recommanderaient ce produit à leurs amis.

La place des cigarettes électroniques pour le contrôle anti-tabac mérite d’être clarifiée ; mener d’autres études sur des groupes plus nombreux de sujets semble nécessaire à ce stade, afin d’évaluer ses risques et ses bénéfices à titre individuel comme à l’échelle sociétale.

Cigarette électronique_e-liquide

De nouveaux résultats en perspective grâce à une étude d’efficacité et de tolérance
C’est ainsi qu’un groupe de chercheurs italiens de plusieurs centres universitaires (Milan, Rome, Turin, Chieti…) vient de publier en septembre 2013 un plan d’étude portant sur l’utilisation à long terme de la cigarette électronique. Des résultats préliminaires pourront sans doute être disponibles dès la fin 2014, mais on devra attendre jusqu’en 2019 pour connaître les résultats définitifs à long terme.

Cette « Étude multicentrique de cohorte sur l’efficacité et la tolérance à long terme des cigarettes électroniques » (2) compte réunir plus de 1500 participants, recrutés soit par des annonces dans les journaux, soit directement dans les magasins.

Ils sont répartis en trois groupes :
– fumeurs de cigarettes ;
– fumeurs mixtes : cigarettes et cigarettes électroniques ;
– fumeurs sevrés utilisant exclusivement les cigarettes électroniques.

Questionnaire auto-évaluation_cigarette elec
Ils seront suivis à l’aide de questionnaires à remplir tous les 6 mois au début, puis tous les ans pendant 5 ans, et par des auto-évaluations du dosage de monoxyde de carbone dans l’air expiré. Un relevé scrupuleux et méthodique de tous les événements de santé sera effectué pour chaque participant pendant les 5 ans (qualité de vie, événements cardio-vasculaires, problèmes pulmonaires ou bronchiques, cancer du poumon ou de l’œsophage, du larynx etc.)

Entre réduction de la consommation et arrêt total, des résultats attendus dans le contrôle anti-tabac
Plusieurs années seront nécessaires avant de pouvoir établir de façon certaine la place de la cigarette électronique dans le contrôle anti-tabac. Les débuts sont prometteurs, avec ces premières tendances objectivées par l’étude néozélandaise ; en matière d’efficacité, la cigarette électronique est comparable aux patches de nicotine et offre un confort quotidien supérieur.

Elle représente certainement une aide précieuse pour les fumeurs désireux de se sevrer car elle permet de satisfaire le rite gestuel lorsque l’envie de fumer devient irrésistible. Elle enrichit ainsi la panoplie des quelques moyens mis à la disposition des fumeurs pour atteindre l’objectif d’un sevrage complet et définitif.

Lorsque ce but n’est pas atteint, elle permet néanmoins de réduire considérablement la consommation de tabac et les risques associés. La cigarette électronique est de fait moins dangereuse que la cigarette réelle car elle ne contient ni goudron, ni autres substances cancérogènes, ni particules solides, ni monoxyde de carbone. Il reste les controverses sur les dérives éventuelles de son utilisation mais ce risque peut-il réellement être mis en balance avec les bénéfices qu’elle peut apporter au plus grand nombre ?

Pour l’instant, le Parlement Européen a voté, en date du 8 octobre 2013, une nouvelle législation pour rendre encore moins attractifs les produits du tabac, mais il s’est finalement opposé au classement de la cigarette électronique comme ″substitut médical″. Elle n’est donc pas vendue en pharmacie, et est interdite aux mineurs. Les produits qui la composent doivent être indiqués clairement au consommateur (3).

Dr. Annick James-Deidier

Bibliographie
1)  Dr Christopher Bullen, Colin Howe, Murray Laugesen, Hayden McRobbie, Varsha Parag, Jonathan Williman, Natalie Walker. Electronic cigarettes for smoking cessation: a randomised controlled trial. The Lancet, Early Online Publication, 9 September 2013, doi:10.1016/S0140-6736(13)61842-5
2) http://www.absolut-vapor.com/addiction-tabac/une-etude-sur-les-effets-de-la-ecigarett/
3) http://www.jim.fr/e-docs/00/02/28/86/document_actu_pro.phtml – JIM

Articles similaires