Pathologies

La tuberculose, maladie du passé ?

La tuberculose est l’une des maladies dues à un agent infectieux unique les plus meurtrières au monde. Selon l’OMS, elle se situe en seconde position juste après le VIH.

La maladie est causée par une bactérie (mycobacterium tuberculosis) qui touche le plus souvent les poumons. La tuberculose se propage par voie aérienne, ses principaux symptômes sont les suivants : éternuements, crachats, toux, douleurs thoraciques, perte de poids… ll est possible de traiter la maladie avec la prise d’antibiotiques pendant 6 mois.

Tuberculose

La tuberculose touche les poumons

1,5 million de décès en 2013

L’OMS a publié un rapport le 22 octobre portant sur la situation mondiale de la tuberculose. Le document souligne qu’un nombre important de décès pourrait être évité par un traitement adapté, en particulier chez les personnes atteintes non diagnostiquées. La stratégie de l’OMS vise à assurer l’accès universel au diagnostic, au traitement et aux soins afin de faire reculer la mortalité de cette maladie.

Près de 37 millions de vies ont été sauvées depuis 2010 grâce au diagnostic et traitement de la tuberculose. Si le taux de mortalité par tuberculose a chuté de 45 % entre 1990 et 2013, la tuberculose n’appartient pour autant pas au passé. En 2013, 9 millions ont contracté la maladie et 1,5 million en sont morts dont 360 000 personnes VIH-positives.

Disparités régionales

Actuellement, la maladie touche surtout les pays pauvres : plus de 95 % des décès par tuberculose se produisent dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Chaque année, près de 3 millions de personnes atteintes n’ont toujours pas accès au système de santé.

L’Organisation mondiale de la Santé estime qu’un tiers de la population mondiale est contaminée par le bacille tuberculeux, cela signifie qu’elles n’ont pas encore développé la maladie et ne peuvent pas la transmettre. Seule une petite proportion des personnes infectes tomberont effectivement malades, environ 10 % selon l’OMS. Il s’agit le plus souvent de personnes dont le système immunitaire est affaibli : un patient atteint du VIH a environ 26 à 301 fois plus de risques de développer une tuberculose évolutive.

Tuberculose multi résistante : une forme de maladie préoccupante

480 000 nouveaux cas de tuberculose multi résistante (MR) ont été diagnostiqués en 2013. Au niveau mondial, 3,5 % des personnes atteintes par la tuberculose présentent cette forme de la maladie beaucoup plus difficile à traiter et dont les taux de guérisons sont bien inférieurs. La tuberculose ultra résistante, encore plus coûteuse et difficile à traiter que la tuberculose multi résistante, est aujourd’hui signalée dans une centaine de pays.

Des tests rapides développés par une centaine de laboratoires ont permis d’observer un triplement du nombre de cas de tuberculoses multirésistantes. En 2013, 136 000 cas de cette forme de tuberculose ont été diagnostiqués et 97 000 personnes ont débuté un traitement.

« Les progrès faits dans la lutte contre la tuberculose MR doivent être intensifiés. Des efforts immédiats et soutenus de tous les partenaires seront nécessaires pour endiguer l’épidémie et en inverser le cours », déclare le Dr Karin Weyer, Coordonnateur OMS pour les laboratoires, les moyens diagnostiques et la résistance aux médicaments.

Manque de fonds

Les efforts de lutte contre la tuberculose sont compromis par le manque de fonds disponibles. Le déficit annuel à combler atteint les 2 milliards de dollars. Pour cette raison, le décalage entre le dépistage et la mise effective des personnes sous traitement se creuse.

Le rôle de la recherche

La recherche a un rôle crucial à jouer pour mettre un terme à l’épidémie de tuberculose. Les efforts de développement de nouveaux outils – diagnostics, traitements — se sont intensifiés au cours des 10 dernières années. Des tests rapides, de nouveaux médicaments et schémas thérapeutiques ainsi que des vaccins sont en cours d’essais cliniques.

Outre le déficit lié à la recherche-développement, l’Organisation mondiale de la Santé estime que 8 milliards de dollars annuels sont nécessaires pour la prévention et le traitement de la tuberculose (y compris dans sa forme multirésistante)

La recherche sur la tuberculose manque de moyens

 

Claire, rédactrice santé

 

Sources :

Articles similaires