Alimentation

Obésité : l’épidémie mondiale

Un adulte sur 10 concerné

Le surpoids et l’obésité sont définis comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle pouvant nuire à la santé. Celle-ci se mesure par l’IMC, indice de masse corporelle, qui correspond au poids divisé par le carré de la taille. Le surpoids est avéré lorsque l’IMC est égal ou supérieur à 25, l’obésité quand il est égal ou dépasse 30.

La cause fondamentale provient d’un déséquilibre énergétique entre les calories consommées et dépensées. La consommation d’aliments très caloriques et riches en graisses, conjuguée au manque d’activité physique lié à la sédentarité accélèrent ce phénomène.

Ce problème ne touche plus seulement les pays riches. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, l’obésité a atteint les proportions d’une épidémie mondiale. À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a doublé depuis 1980. 30 % de la population mondiale est concernée, c’est-à-dire un adulte sur 10. D’ici 2030, la moitié de la population sera touchée. 2,8 millions de personnes au moins décèdent chaque année du fait de leur surpoids ou de leur obésité.

obésité

L’obésité touchera 50 % de la population en 2030

Quels risques ?

Chez les plus jeunes, il s’agit d’un réel enjeu de santé publique. Environ 42 millions d’enfants de moins de 5 ans présentaient un surpoids en 2013. Cela représente un risque accru de décès prématuré à l’âge adulte : difficultés respiratoires, apparition des premiers marqueurs des maladies cardiovasculaires, diabète…

Il s’agit du premier facteur de risque de décès au niveau mondial. Un IMC élevé représente un important facteur de risque de maladies chroniques : 44 % de la charge du diabète, 23 % de la charge des cardiopathies ischémiques — déjà la première cause de décès dans le monde en 2012 — et de 7 % à 41 % de la charge de certains cancers sont attribuables au surpoids et à l’obésité.

Des initiatives mondiales

Un rapport de l’Institut Mondial McKinsey soulève le fait que l’obésité coûte 2000 milliards de dollars par an. Cela pèse autant sur l’économie mondiale que le tabac ou les conflits armés. Le document appelle à une réponse coordonnée des gouvernements, distributeurs et acteurs du secteur agroalimentaire et cite 74 recommandations pour lutter contre le surpoids et l’obésité.

Le surpoids et l’obésité peuvent être évités avec le choix d’aliments plus sains et un exercice physique régulier. Pour ce faire, l’environnement de vie doit être propice à ces choix en termes d’accessibilité, de disponibilité et de coûts. L’industrie agro alimentaire et les autorités ont un rôle à jouer.

Depuis 2004, l’OMS déploie la Stratégie mondiale pour l’alimentation, l’exercice physique et la santé. Celle-ci incite toutes les parties à agir aux niveaux mondial, régional et local pour améliorer les régimes alimentaires et favoriser la pratique d’exercice physique.

Claire, rédactrice santé

Sources :

 

Articles similaires