Quotidien

Comment choisir sa crème solaire ?

Des consommateurs perdus

L’été débutera officiellement le dimanche 21 juin. Vacances et surtout soleil seront au programme.

Si la majeure partie de la population est consciente de l’importance de l’application de crème solaire, seule une minorité parvient à décrypter les emballages de ces produits. Les indices de protection restent une énigme pour beaucoup.

Crème solaire

Une étude publiée dans la revue scientifique JAMA Dermatology souligne le manque de connaissance des consommateurs face à des informations souvent confuses.

114 patients suivis par un dermatologue ont répondu à une série de tests pour évaluer leurs connaissances et leurs comportements face au soleil. 4 personnes sur 5 utilisent de la crème soleil pour éviter les coups de soleil.

L’étude révèle les facteurs de choix qui orientent vers une crème. Il s’agit dans l’ordre de :

  • 1 / L’indice de protection pour un sondé sur deux (49,1 %)
  • 2 / Formule hypoallérgenique selon 47,3 % des participants
  • 3 / Résistance à l’eau ou à la transpiration pour 43 % des sujets

Pourtant, seuls 43 % des consommateurs comprennent la définition des facteurs de protection solaire. Moins de 40 % peuvent expliquer comment la crème protège du cancer de la peau, du vieillissement cutané et des coups de soleil.

Comment choisir sa crème solaire ?

L’essentiel à savoir

L’OMS rappelle que l’indice UV est une mesure de l’intensité du rayonnement UV. Plus il est élevé, plus le potentiel de lésion cutanée et oculaire augmente. Sur les produits solaires, on retrouve le Facteur de Protection Solaire (FPS ou SPF en anglais). Il indique le niveau de protection anti UVB, ce sont les responsables des coups de soleil.

Tout dépend de votre type de peau et du type d’exposition. Quatre typologies coexistent.

  • Peau extrêmement sensible au soleil – Une très haute protection est recommandée pour une exposition importante comme une journée à la plage par exemple (FPS 50 +)
  • Peau sensible au soleil – Les produits haute protection sont conseillés pour le même cas de figure (FPS compris entre 30 et 50)
  • Peau intermédiaire – Une moyenne protection suffit pour les journées en plein air (FPS : de 15 à 25)
  • Peau assez résistante – Les produits à faible protection restent nécessaires (FPS de 6 à 10)

 
Rappelons que les enfants ne doivent jamais être exposés directement au soleil. Une protection avec des habits restant la plus efficace (chapeau, manches longues, lunettes de soleil…) et l’indice maximal est recommandé pour les zones découvertes.

Articles similaires