Quotidien

Moustiques : l’essentiel à savoir en voyage

L’été est propice aux voyages exotiques. Retrouvez l’essentiel à savoir pour se protéger des moustiques, vecteurs de maladies parasitaires comme le paludisme.

Paludisme : un risque réel

Selon l’OMS, le paludisme est présent dans 97 pays du monde, principalement en Afrique subsaharienne, en Asie et en Amérique du Sud. L’Institut de Veille Sanitaire estime le nombre de cas de paludisme d’importation à 4600 en 2010 pour l’ensemble de la population française.

carte paludisme

Paludisme, pays ou territoires où il existe un risque de transmission, 2011 – OMS 

Après une incubation minimale de 7 jours, les symptômes de la maladie sont les suivants : fièvre, frissons et syndrome de type grippal. C’est pourquoi une fièvre survenant chez un voyageur dans les trois mois suivant une exposition possible constitue une urgence médicale. En l’absence de traitement, des complications graves peuvent survenir et parfois conduire à la mort.

Le paludisme est causé par un parasite du genre Plasmodium, il est transmis par les moustiques femelles qui piquent entre le lever et le coucher du soleil. L’Institut de Veille Sanitaire recommande donc d’éviter au maximum les sorties nocturnes, même courtes.

Moustique

Certains moustiques sont vecteurs de la malaria

Conseils pratiques

La protection contre les piqûres durant ce laps de temps est la première ligne de défense contre le paludisme. L’Organisation mondiale de la Santé préconise de dormir sous une moustiquaire à imprégnation durable et à utiliser des vêtements protecteurs associés à des répulsifs. Utiliser ces méthodes simultanément est primordial car aucun moyen préventif n’assure à lui seul une protection totale contre les piqûres de moustiques.

Certaines catégories de population doivent faire l’objet d’une vigilance accrue. C’est le cas des femmes enceintes, des jeunes enfants et des personnes au système immunitaire affaibli. En fonction de la zone, un traitement préventif peut également être conseillé avant, pendant et après le séjour. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin en cas de déplacement dans une zone à risque.

L’essentiel à savoir pour se protéger des maladies parasitaires  : 

  • Éviter les sorties nocturnes
  • Dormir avec une moustiquaire
  • Se couvrir avec des vêtements protecteurs imprégnés
  • Utiliser des répulsifs en respectant les doses conseillées
  • Demander conseil à son médecin pour un éventuel traitement de prévention

Articles similaires