Alimentation

Grignotage : les hormones en cause

Difficile de résister à une envie irrépressible de grignoter. Plusieurs raisons justifiaient jusqu’à présent ce comportement : stress, gourmandises, besoin de réconfort…

Une équipe de chercheurs de l’université de New Brunswick a peut être trouvé la cause scientifique de ces fringales incontrôlables.

Grignotage

Réponse scientifique

Ces envies de gras seraient dues à une carence de l’hormone intestinale GLP-1. Son rôle est en effet de réguler l’alimentation en envoyant des signaux de satiété au cerveau.

En étudiant des souris génétiquement modifiées, les scientifiques ont constaté qu’elles avaient tendance à manger au-delà de leur besoin calorique et qu’elles se tournent vers des aliments riches en graisses et en sucres.

Éviter le grignotage

Selon l’étude NutriNet Santé, 61 % de la population française grignote. L’apport calorique quotidien est de fait plus élevé chez les grignoteurs : (+ 181 kcal). Ces calories superflues sont responsables de l’obésité. Pour éviter le grignotage, voici quelques conseils pratiques :

  • Consommer 3 repas structurés par jour. Interdiction de sauter le petit déjeuner ou le dîner !
  • Prendre son temps pour manger, le signal de satiété n’arrive au cerveau qu’au bout de 20 minutes.
  • Dormir suffisamment : un manque de sommeil favorise les fringales.

 

Retrouvez tous nos articles de la catégorie nutrition en cliquant ici

Articles similaires