Actualités

Dengue : 5 cas en France, de quoi s’inquiéter ?

Des malades autochtones

Trois nouveaux cas de dengue ont été confimés à Nîmes. Depuis le début de l’année, cinq cas ont été recensés dans l’Hexagone. Faut-il pour autant craindre une épidémie ?

Moustique tigre local

Selon l’Agence Régionale de Santé du Languedoc-Roussillon, les 2 premiers cas qui faisaient partie de la même famille sont aujourd’hui guéris et en bonne santé. La majeure partie des cas de dengue sont observés sur des sujets qui reviennent de voyage. Ce n’est pas le cas ici, le moustique tigre local est donc responsable.

Une enquête des autorités sanitaires réalisée fin août a permis de dépister les trois nouveaux cas nîmois. Pour protéger la population, des opérations de démoustication ont été menées dans des quartiers entiers. Le Gard est depuis placé au niveau 3 de vigilance du plan de lutte anti-dissémination chikungunya et dengue.

Dengue

La dengue est transmise par le moustique tigre.

2 personnes sur 5 exposées au risque

La dengue est une grippe tropicale transmise à l’homme par une piqûre de moustique tigre, c’est une des maladies parasitaires les plus courantes.

Ses symptômes se manifestent au bout de 3 à 14 jours après la piqûre infectante. On observe alors un syndrome grippal touchant les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes.

La maladie reste bénigne mais peut entraîner des complications dans 1% des cas.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, 40 % de la population mondiale est exposée au risque de transmission de la dengue. Il est difficile de contrôler la propagation des moustiques mais des actions locales menées à des soins adaptés ont pour l’instant permis de guérir les personnes concernées. Affaire à suivre.

Articles similaires