Alimentation

Dépression : si l’alimentation jouait un rôle ?

La dépression touche 350 millions de personnes dans le monde selon l’Organisation mondiale de la Santé. Quel est l’impact de l’alimentation sur la santé mentale ?

15 000 participants, 16 ans de recherches

Une étude menée par l’Université de Las Palmas dans les îles Canaries s’est attachée à comparer l’évolution de la santé mentale d’un échantillon important en fonction du régime alimentaire.

Débutée en 1999, elle a réuni plus de 15 000 participants. Fait notable, à l’origine de l’étude aucun des sujets n’était dépressif.

Trois types d’alimentation 

Trois groupes suivant différents régimes ont été définis :

  • Régime méditerranéen (riche en légumes, huile d’olive, poisson et noix)
  • Régime végétarien
  • Régime basé sur le programme Alternative Healthy Eating Index 2010 recommandé contre les maladies chroniques.
Dépression alimentation

Dépression et alimentation, un possible lien ?

1550 cas de dépression ont été enregistrés chez les participants sur toute la durée de l’étude. Il apparaît que les personnes appartenant au 3e groupe ont été les moins touchées. Les chercheurs ont toutefois souligné que l’alimentation ne constituait pas une garantie à long terme pour éviter la dépression.

Les améliorations notables dues à l’alimentation sont apparues au moment de la modification des habitudes : d’un régime gras à plus sain, un effet de seuil normal selon les chercheurs. La prévention reste donc le meilleur rempart à la maladie. Retrouvez notre dossier à ce sujet

Retrouvez tous nos articles sur la nutrition en suivant ce lien 

Articles similaires