Actualités

Applications de rencontre & MST : la mise en garde de l’ONU

It’s a match !

Tinder, Meetic ou encore Grindr… Les applications de rencontre sont de plus en plus populaires. Selon une étude de l’IFOP, deux Français sur 5 se sont déjà inscrits au moins une fois sur un site de rencontre, une proportion qui a doublé en l’espace de 5 ans. 58 % des inscrits utilisent des applications.
Ces nouveaux canaux de contact sont de plus en plus utilisés à des fins strictement sexuelles. 38 % des utilisateurs admettent n’y chercher que des aventures sans lendemain.

Application de rencontre et propagation des MST : la mise en garde de l'ONU

Facteurs de risque

Un rapport publié par l’ONU fait le bilan d’une enquête de 2 ans menée en Asie Pacifique auprès d’adolescents de 15 à 19 ans. Le constant est alarmant, le recours aux applications de rencontre s’est traduit par une hausse des infections du VIH et d’autres maladies sexuellement transmissibles au sein de la population gay et bisexuelle.

Le rôle de la prévention

L’ONU prône donc la mise en place par les gouvernements de stratégies de prévention du VIH auprès des populations à risque. Ces pistes passent par des lois préventives et la sensibilisation des jeunes générations par le biais des réseaux sociaux et dans les établissements scolaires.

Articles similaires