Actualités

Cannabis thérapeutique : l’Etat de New-York donne son feu vert

Il est prouvé que la substance active du cannabis possède des vertus médicales pour les patients atteints de douleurs chroniques, de spasmes, de nausées ou d’un manque d’appétit. Son utilisation à des fins thérapeutiques restent taboue mais de plus en plus de pays l’autorisent sous certaines conditions.

L’Etat de New-York saute le pas 

Le cannabis à usage médical est commercialisé dans l’Etat de New-York depuis le 7 janvier 2016. Cet état est le 23e à franchir le pas aux États-Unis, 20 ans après la Californie. Selon un sondage mené par l’Institut Harris en 2015, 81 % des Américains se disent favorables à la légalisation de la marijuana à usage médical.

20 dispensaires 

Le texte avait été adopté par le Parlement de l’Etat il y a 18 mois. Depuis, 5 sociétés ont été autorisées à cultiver de la marijuana à des fins thérapeutiques.

Pour l’heure, 20 dispensaires ouvriront progressivement leurs portes. Les patients ont la possibilités de s’inscrire depuis le 23 décembre dernier.

Le cannabis à usage médical est commercialisé dans l’Etat de New-York depuis le 7 janvier 2016.

Le cannabis à usage médical est commercialisé dans l’Etat de New-York depuis le 7 janvier 2016.

Des conditions strictes 

Les personnes qui peuvent accéder à ces dispensaires sont porteuses de pathologies lourdes : cancers, maladie de Parkinson, sclérose en plaque et certaines formes d’épilepsie. Entre 100 000 et 300 000 patients pourraient être concernés.

La consommation du cannabis ne sera pas classique avec des joints à fumer mais uniquement des produits transformés : pilules, huiles ou encore gouttes. Les patients devront se faire inscrire sur un registre par leur médecin. 

100 % à la charge des patients

Cette nouvelle pratique médicale devrait coûter au moins 200 dollars par mois. Ces frais sont entièrement pris en compte par le patient. Pour l’heure, aucun assureur de santé américain ne souhaite intégrer ce traitement à son offre.

Articles similaires