Actualités

Les Français ont moins consommé d’anxiolytiques en 2015

Les Français gardent le moral

Xanax, Lexomil ou encore Temesta… Ces noms vous sont peut-être familiers. Il s’agit de traitements médicamenteux de la classe des tranquillisants. 2015 a été une année particulièrement rude en France.

Pour autant, d’après des chiffres fournis par la Caisse nationale d’assurance maladie, la consommation de médicaments contre l’anxiété n’a pas augmenté. Au contraire ! Idem du côté des somnifères, où l’on observe une baisse de 3,26 %.

Anxiolytiques

Phénomènes de compensation

Malgré les traumatismes répétés encaissés en 2015, des phénomènes de compensation sont apparus a expliqué le professeur Antoine Pelissolo, chef de service de psychiatrie à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil au Point. Parmi eux, on peut citer : l’adaptation de l’humain à son environnement, la solidarité de groupe ou encore la résilience.

Halte aux préjugés

L’idée reçue selon laquelle les Français sont les plus grands consommateurs d’antidépresseurs est très répandue. Elle est pourtant fausse. Le panorama santé 2015 établi par l’OCDE a démonté que l’Islande prenait la première place du podium avec 118 doses d’antidépresseurs pour 1000 habitants par jour en 2013.

 

AntiDepresseursMonde

Articles similaires