Pathologies

Cancer de la gorge et du larynx : les hommes plus vulnérables

Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université Johns-Hopkins dont les résultats ont été présentés au Congrés annuel de l’American Association for the Advancement of Science, les hommes ont deux fois plus de risques de contracter un cancer de la bouche et de la gorge.

Un coupable : le papillomavirus

À l’origine de cette différence, la pratique du sexe oral. Le risque augmente avec le nombre de partenaires, une caractéristique qu’on ne retrouve pas chez les femmes.

Le papillomavirus HPV-16 est responsable de ce phénomène. Facteur supplémentaire de risque, les sujets masculins mettent plus de temps à évacuer le virus car leur réponse immunitaire est beaucoup plus faible.

Dans la majeure partie des cas, l’organisme élimine le papillomavirus est éliminé au bout d’un à deux ans. Cependant, 22 % des cas, il augmente le risque de cancers oropharyngés par un mécanisme particulier. Les cellules infectées dans la gorge deviennent cancéreuses.

Sexe oral

En France, 91 % des femmes et 94 % des hommes âgés de 18 à 69 ans déclaraient avoir déjà pratiqué la sexualité orale selon la dernière grande enquête menée sur la sexualité des Français parue en 2006.   

Sexe oral

Articles similaires