Alimentation

Obésité : des régions touchées inégalement en France

Une épidémie inquiétante

Alors que le surpoids touche un Français sur 2, l’obésité concernait 15 % des adultes en 2012 contre 6 % en 1980 selon l’INSERM. Un chiffre alarmant puisque l’excès de poids engendre des maladies cardiovasculaires et des cancers en forte progression depuis 1997.

Au niveau mondial comme local, l’obésité est considérée comme une véritable épidémie.

Des régions plus obèses que d’autres

Une étude démontre que la maladie est répartie inégalement sur le territoire français.

Les régions les plus concernées sont la Champagne Ardenne avec 20,9 % de la population en situation d’obésité suivie de la Picardie (20 %), de la Haute-Normandie (19,2 %) et de l’Alsace (18, 6%)

Les bons élèves se situent dans les régions du Sud et de l’Ouest : Midi-Pyrénées (11,6 %), Pays de la Loire (11,8 %) et Bretagne (12 %) concentrent le moins d’obèses.

Carte obésité France

Source : ObEpi-Roche

Plusieurs facteurs expliquent ces disparités. Parmi eux, les inégalités sociales entrent en compte, d’autant plus qu’elles ont tendance à se creuser depuis une quinzaine d’années. Les inégalités liées aux revenus participent à l’augmentation de l’obésité et se répercutent sur les enfants.

Des mesures mondiales

La France est dans une situation inquiétante mais d’autres pays sont plus durement touchés. C’est le cas des États-Unis, du Mexique et de la Chine.

L’Organisation mondiale de la Santé prend le problème très au sérieux. L’institution a adopté en 2013 une résolution visant à lutter plus efficacement contre les maladies non transmissibles et à faire reculer le nombre de décès liés à l’obésité. Pour ce faire, les pays se sont accordés sur des mesures concrètes : amélioration de l’étiquetage nutritionnel et diminution des teneurs en sucre, sel et acides gras saturés dans l’industrie agro-alimentaire.

Articles similaires