Pathologies

Dépression : des traitements peu efficaces

Une personne sur 5 touchée au cours de sa vie

La dépression appelée dans le langage courant « dépression nerveuse » ne désigne pas un simple coup de déprime ou une tristesse passagère mais une véritable maladie psychique. Le questionnaire de Goldberg permet d’en détecter les symptômes. 

La dépression est une des maladies psychiques les plus fréquentes. Selon une enquête réalisée en 2005, environ 19 % des Français de 15 à 75 ans (près de neuf millions de personnes) ont vécu ou vivront un épisode dépressif au cours de leur vie. 8 % des Français de 15 à 75 ans (près de trois millions de personnes) ont connu un épisode dépressif au cours de l’année.

Retrouvez notre dossier “Agir contre la dépression, quand information rime avec prévention”

Traitement antidépresseur

Pour soigner la dépression, des traitements existent. Les antidépresseurs mettent deux à quatre semaines avant d‘agir. Une fois l’amélioration obtenue, le traitement est poursuivi pendant quatre à six mois minimum pour consolider les résultats positifs. La prise régulière du traitement est donc indispensable. Ces médicaments sont prescrits pour réduire les symptômes de la dépression et leurs conséquences.

Dépression

Selon l’INSERM, un premier traitement antidépresseur est efficace dans 40 % des cas. En cas d’échec de deux, voire trois séquences thérapeutiques successives, les chances de succès avec un nouveau traitement chutent à 13 %.

Adapter la prise en charge

Une étude réalisée par les scientifiques du King’s College London et publiée dans la revue International Journal of Neuropsychopharmacology montre les traitements antidépresseurs ne sont pas efficaces pour tous. La réponse des antidépresseurs est considérée comme positive lorsque ces derniers permettent de réduire les symptômes de moitié. L’analyse des échantillons de sang de 200 sujets dépressifs a démontré que deux individus sur cinq ne répondaient pas aux antidépresseurs

Les chercheurs ont donc élaboré un test sanguin pour appréhender l’efficacité des traitements antidépresseurs chez les patients. L’objectif : détecter l’état dépressif pour conduire à des prises en charge personnalisées. La confirmation par des essais cliniques est encore attendue.

Articles similaires