Alimentation

Beurre et maladies cardio-vasculaires : la fin des idées reçues ?

En matière de santé, les idées reçues ont la peau dure. Une méta étude bouleverse un préjugé communément admis : le beurre serait dangereux pour la santé et provoquerait des maladies cardio-vasculaires. Faux !

Une consommation inégale

Une méta analyse parue dans la revue scientifique PLOS One a rassemblé 9 études sur sujet et réuni les données de 636 151 personnes dans le monde. En moyenne, 3,2 portions de 14 grammes sont absorbées chaque jour.
L’étude a révélé que le beurre n’est pas associé aux maladies cardio-vasculaires. Chaque portion absorbée augmente le risque de décès de 1%, un pourcentage très faible. Le docteur Laura Pimpin, auteur de l’étude, déclare : « Bien que les personnes qui mangent le plus de beurre aient en général des régimes et des modes de vie moins bons, il semble que cet aliment soit assez neutre ».

Beurre et santé

La consommation de beurre est très inégale selon les pays.

Diabolique beurre

Pas question d’augmenter les quantités et d’abandonner un régime varié pour autant. Les sucres et les graisses de toute nature doivent être consommés avec mesure. Pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires, l’arme la plus efficace reste la combinaison d’une activité physique régulière et d’une alimentation variée.

Retrouvez notre article à ce sujet : Maladies cardio-vasculaires, une affaire de comportement ? 

Retrouvez tous nos articles sur la nutrition dans la catégorie Alimentation 

Articles similaires