Grossesse, Non classé

Grossesse & vitamines : aucun effet sur la santé

Des cocktails inefficaces

Les femmes enceintes sont des cibles marketing privilégiées. Parmi les nombreux produits qui leur sont proposés, les cocktails de vitamines sont légion. Ils seraient pourtant inutiles selon une étude scientifique britannique publiée dans la revue Drugs and Therapeutics Bulletin.

Exit donc les vitamines C, E, K, B1, B2, B3, B6, B12 et les oligo-éléments comme le magnésium ou le zinc sélénium qui n’auraient aucun effet sur la santé de la mère et du foetus. Si une grossesse se déroule normalement, une alimentation saine et équilibrée suffit à couvrir leurs besoins nutritionnels. En cas de doute, une consultation médicale est indispensable.  

Deux exceptions

Grossesse vitamines

Il y a néanmoins deux exceptions selon les chercheurs : la vitamine B9 et la vitamine D.

L’acide folique, autre nom de la vitamine B, peut se retrouver dans les épinards, l’oseille, le chou, l’asperge ou levure de bière ainsi que dans des compléments alimentaires. Son rôle est essentiel dans la fabrication du matériel génétique et dans les molécules nécessaires à la croissance des cellules. Chez la femme enceinte, une carence en acide folique peut engendrer des anomalies du développement des tissus maternels et du foetus.

L’agence nationale de sécurité alimentaire estime que plus de la moitié des femmes enceintes ne reçoit pas d’acide folique ou alors trop tardivement. Les autorités recommandent de débuter la prise de vitamine B9 un mois avant la conception à raison de 400 microgrammes jusqu’à la fin du premier semestre c’est-à-dire 12 semaines de grossesse. Il est recommandé d’en prendre de façon systématique.  

De son côté, la vitamine D est conseillée pour favoriser une bonne minéralisation des os, elle peut uniquement être prescrite par un médecin.

Retrouvez les articles de la catégorie Grossesse en cliquant ici !

Articles similaires