Alimentation

Trop de viande rouge, plus de risque de dépression ?

Une étude sur l’alimentation

Une étude parue le British Journal of Nutrition et menée par des chercheurs américains et australiens fait le lien entre une alimentation pro-inflammatoire et le risque de dépression.

Ses conclusions sont sans appel : le régime alimentaire influencerait directement la santé mentale.

Lire aussi : Dépression, et si l’alimentation jouait un rôle ?

Viande rouge en excès, risque de dépression

La viande rouge consommée en excès favoriserait donc l’apparition de symptômes de dépression. Un test permet d’auto-évaluer ces derniers, cliquez pour le trouver.
Dans le même temps, la consommation d’aliments anti-inflammatoires comme le poisson ou les légumes a entraîné la diminution de 20 % du risque de dépression.

Viande dépression

L’équilibre comme clé de la santé

Sans pour autant supprimer la viande rouge de l’alimentation, adopter des menus variés participe à conserver une bonne santé à la fois physique et mentale. En clair : pour garder le moral, mangez équilibré !
Retrouvez tous les articles de la catégorie Alimentation 

Articles similaires