Actualités

Suicide : les Français ont les idées noires

Aujourd’hui les suicides sont à l’origine de la moitié des morts violentes. L’Organisation mondiale de la Santé parle d’un enjeu de santé publique prioritaire pour l’avenir.
Pour y voir plus clair sur la situation actuelle, un rapport de la fondation Jean Jaurès a comparé quatre pays européens : l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la France.

10 000 décès chaque année

En France, environ 80 000 personnes sont hospitalisées à la suite d’une tentative de suicide et entre 10 000 et 11 000 mettent fin à leurs jours chaque année.

Les pensées suicidaires atteignent une vaste part de la population hexagonale. En effet, seuls 61 % des Français n’ont jamais envisagé le suicide contre 80 % des Italiens, 72 % des Espagnols et 70 % des Allemands.
Pour le passage à l’acte, la France devance encore ses voisins. 20% des Français déclarent avoir déjà pensé sérieusement au suicide et 5% indiquent même avoir déjà fait une tentative de suicide ayant nécessité une hospitalisation.

Suicide

Quels facteurs ?

Le contexte actuel participe à ce sentiment de malaise qui peut favoriser la dépression et les idées suicidaires. Un tiers des Français se plaignent du climat anxiogène contre 31 % des Espagnols et 27 % des Italiens et 22 % des Allemands.

La sphère professionnelle favorise les pensées suicidaires :

  • D’une part avec des conditions de travail dégradées : 40 % des actifs ont des pensées suicidaires.
  • D’autre part avec un chômage toujours plus important : 30 % des chômeurs ont déjà envisagé sérieusement de se suicider.

Les malades chroniques sont une catégorie de personnes particulièrement “à risque”.
Un Français sur trois connaît dans son entourage proche une personne décédée des suites d’un suicide ou ayant tenté de se suicider. L’expérience du suicide d’un proche ou d’une tentative est l’un des principaux facteurs aggravants.

Le rôle de la prévention

Le suicide est un acte individuel mais impacte toute la société, c’est pourquoi la prévention se poursuit à plusieurs échelles. C’est en France qu’a eu lieu la première Journée nationale de prévention du suicide sous l’impulsion du tissu associatif. L’Organisation mondiale de la Santé a mis en place une journée internationale en 2001.

Articles similaires