Grossesse

Les hémorroïdes pendant la grossesse: un problème fréquent mais surmontable.

Voici quelques conseils :

Selon une récente étude américaine, les hémorroïdes sont un des problèmes de santé “collatéraux” les plus diffus chez les femmes enceintes. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, presque la moitié des futures mamans souffrent de saignement, de sensation de brûlures et des douleurs localisées dans la zone anale, qui s’ajoute à l’inconfort quant aux changements profonds que ressent le corps d’une femme pendant la grossesse. Heureusement différents traitements existent pour traiter les hémorroïdes.

Grossesse et nutrition

 

Il est naturel de se demander pour quelles raisons les femmes enceintes sont « à risque » quant aux troubles hémorroïdaires et pourquoi les symptômes apparaissent parfois chez les femmes qui avant la grossesse n’en avaient jamais souffert, en s’aggravant progressivement jusqu’à atteindre le pic de douleur au troisième trimestre. En réalité, il n’existe pas une seule raison, mais plusieurs causes à la base de ce phénomène.

L’une des plus importantes est le poids du fœtus qui augmente jour après jour, en particulier, à partir de la vingt-cinquième semaine, la pression considérable de l’enfant en raison de la stagnation du sang dans le bas de l’abdomen, a tendance à faire gonfler les hémorroïdes qui étant des structures anatomiques vascularisées sont liées aux problèmes de circulation.

Pendant la grossesse, les épisodes de constipation sont fréquents, et cela peut entraîner une constipation chronique, il est facile donc d’imaginer l’impact du passage des selles compactes sur des hémorroïdes déjà gonflées et irritées.

Et même les quelques chanceuses qui pendant la grossesse ne sont pas affectés par ces problèmes peuvent encore souffrir pendant l’accouchement, à cause du stress et de la pression intense dans la zone du plancher pelvien: les hémorroïdes sont donc à surveiller de très près. Mais soyez tranquille puisque dans la plupart des cas, ces troubles sont temporaires et disparaissent quelques mois après l’accouchement.

Et si, dans le pire des cas, ils ne disparaissent pas ? Des solutions sont possibles, puisque la chirurgie mini-invasive fournit des solutions efficaces et innovantes pour traiter durablement ce trouble. La méthode THD Doppler, avec son efficacité prouvée scientifiquement et des cas de réussite en constante expansion, permet aux patients ayant des problèmes proctologiques sévères (par exemple. Prolapsus, les hémorroïdes de grade III-IV) de soigner durablement ce trouble.

La méthode THD est une méthode chirurgicale mini-invasive qui permet d’avoir un temps de récupération très rapide et une amélioration significative du bien-être ainsi que de la relation avec son propre corps. Le dégonflement des hémorroïdes irritées, associé au repositionnement des tissus éventuellement soumis à un prolapsus, sont les clés du succès de cette technique chirurgicale qui a révolutionné le traitement des hémorroïdes.

Article sponsorisé 

Articles similaires