Pathologies

Déodorants : et s’ils favorisaient le cancer ?

Une étude parue dans l’International Journal of Cancer pourrait bouleverser l’organisation de votre salle de bain.

En effet, les scientifiques ont démontré que les déodorants sous forme de sticks ou d’aérosols qui contiennent des sels d’aluminium peuvent provoquer des tumeurs. C’est en majorité des cancers du sein qui seraient développés à cause de l’aluminium.
Ce composant se retrouve bien au-delà des anti-transpirants : cosmétiques, vaccins, emballages alimentaires… Toutefois l’agence du médicament recommande depuis 2011 de ne pas l’utiliser sur une peau fragile, ce qui est le cas des aisselles.

Déodorant cancer

Principe de précaution

Cela faisait déjà longtemps que ce composant était pointé du doigt, soupçonné d’être cancérigène. Cette étude ne fait que confirmer les théories de précédentes publications.

En matière de santé, le principe de précaution prévaut. En effet, le cancer est la première cause de mortalité en Europe.  

En France, une femme sur huit risque de développer cette pathologie. En 5 ans, la survie a progressé, elle est maintenant de 92% grâce notamment au dépistage précoce qui permet de traiter la maladie très tôt. 

Retrouvez notre dossier complet sur le cancer du sein :

Articles similaires