Alimentation

Dormir plus pour manger moins ?

Une étude anglaise du King College de Londres parue dans la revue scientifique European Journal of Clinical Nutrition fait le lien entre manque de sommeil et surpoids.

385 calories en plus

Une mauvaise nuit pèse lourd dans la balance des calories : + 385 calories en plus dans la journée suivante, l’équivalent d’une barre chocolatée. Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont croisé les données d’onze précédentes études, 172 sujets au total ont été observés.

Sommeil surpoids

On ne se dépense pas plus la journée qui suit une mauvaise nuit mais on mange plus !

Cet excès n’est donc pas éliminé et peut conduire à l’obésité.

La course au gras

De plus, ce ne sont pas les fruits et les légumes qui font le régal des insomniaques mais plutôt les aliments gras. Selon une autre étude, il s’agit de se récompenser après une épreuve à savoir une nuit agitée. Le dérèglement de l’horloge biologique est également pointé du doigt et perturbe les sensations de satiété et de faim.

Un sommeil à ne pas négliger

Le sommeil est présenté par les chercheurs comme le troisième facteur potentiel dans la prise de poids, après le régime alimentaire et l’exercice. Du sport, une alimentation saine et un sommeil de qualité sont donc les 3 piliers d’un poids stable.

Articles similaires