Quotidien

Saint Valentin : et l’hygiène dans tout ça ?

En amour, on partage tout… Enfin presque !

Avez-vous déjà été incommodé par une haleine désagréable ou une odeur corporelle trop prononcée ? Vous n’êtes pas seul ! Une étude a démontré que le manque d’hygiène est un motif de rupture plus fréquent qu’il n’y paraît.

Il faut qu’on parle …

odeurs amourLes efforts doivent-ils tous être concentrés au début d’une relation ? C’est ce que certains pensent puisqu’après avoir trouvé chaussure à leur pied, ils se font éconduire pour une raison très terre-à-terre : le manque d’hygiène.
D’après le Groupe SCA, auteur de l’étude, 25 % des Françaises affirment avoir mis fin à une relation pour cette raison, contre 22 % de leurs compatriotes masculins.

Quels critères sont prioritaires ?

L’odeur corporelle arrive en tête (56 % des femmes et 44 % des hommes), devant la mauvaise haleine ! 26 % des femmes se disent gênées par les cheveux sales (contre 10 % des hommes) et 21 % par les vêtements sales (contre 15 % des hommes). Les hommes sont donc moins regardants.

Une histoire de poils

Bonne nouvelle pour contrer la dictature du poil évincé. Les Français séparent nettement hygiène et pilosité. Les hommes sont plus tatillons. 9 % d’entre eux considèrent qu’une aisselle au naturel est une cause de rupture et 7 % pour les jambes.
Côté féminin, seuls 5 % des femmes considèrent qu’une pilosité trop importante peut mettre fin à une relation.

Entre hygiène et diktat

N’oubliez pas, pour entretenir la flamme de l’amour, chaque détail compte. Y compris la régularité des douches et des brossages de dents. 67 % des femmes et 60 % des hommes y sont très attachés. Enfin, si votre partenaire ne vous accepte pas avec vos poils, c’est peut-être le moment d’en changer !

Articles similaires